Kyoto et Nara

1 juin 2010 à 15:15 | Publié dans Japon | 4 commentaires

Kyoto ça vous dit quelque chose ? Le pro… Le proto… Pfff !!! Le protocole de Kyoto m’enfin ! Oh là là, ça sent la fin de l’année scolaire les amis, on se relâche !

Pour les Cékankonvaoù au contraire, c’est la reprise après la pause de Nikko. 7 jours à Kyoto avec un programme de ouf. Les lieux d’intérêt ne manquent pas et sont disséminés un peu partout dans la ville. Il faut qu’on se repère dans toutes les lignes de bus (enfin Charles seulement, ça suffit) et qu’on remette nos jambes!

On s’installe pour 5 jours dans une guesthouse très petite mais dont les gérants sont adorables. On aime l’authenticité de cette maison japonaise où l’espace est précieux. Les tatamis, futons et couettes sont toujours aussi accueillants, les conditions sont remplies pour attaquer les visites. On passe les 2 derniers jours dans une auberge plus classique où les enfants passent leurs soirées à jouer au monopoly japonais, même pas peur!

Et on commence par de l’or. Pas en lingots tombant du ciel pour nous permettre un second tour du monde, non, un temple d’or, le Kinkakuji. Une petite merveille. Malgré un ciel chargé, le joyau est admirable.

On poursuit à pied pour rejoindre le Myoshin – Ji. Les rues sont charmantes.

Le Myoshin – Ji est un ensemble de temples disposés selon les principes zen. On doit être conditionnés par le mot car on ressent une vraie harmonie dans ce lieu ouvert. Et ce ne sont pas quelques gouttes de pluie qui nous font peur.

On termine la visite par le jardin japonais … joli mais rikiki au vu du prix payé pour le voir.

On rentre à la guesthouse. Ce soir à la télé, championnats du monde de tennis de table en live ! Charles se régalera deux jours de suite en compagnie du proprio devant Japon – Autriche en garçons et Japon – Roumanie en filles avant d’apprendre que les Mondiaux individuels 2013 auront lieu à Bercy. Yes !

Le lendemain, nous prenons la train vers Inari pour apprécier une vraie curiosité. Plus de mille torii (portiques) à franchir en grimpette.

Mais avant d’entreprendre la montée, les enfants se plient comme les autres écoliers et visiteurs au rituel du lieu. D’abord une « purification »  des mains et de la bouche à l’aide d’une grande cuillère en bois et de l’eau de fontaine. Puis, une offrande en pièce de monnaie devant le temple, un double salut, un coup de cloche, et re-double salut. On ne sait pas si les dieux ont apprécié mais le cœur y était, surtout pour sonner la cloche…

Et c’est parti pour les torii. Alexis et Paolo entreprennent le comptage, ils tiendront jusqu’à 1300 avant de craquer !

Le site est vraiment surprenant, et on se dit que seuls les japonais pouvaient avoir une idée pareille. C’est très chouette en tout cas et ça donne des photos superbes.

On doit néanmoins confesser qu’on n’a pas fait l’ascension complète. Pour la première fois depuis le départ on est épuisés. Il faut dire qu’on crapahute à pinces depuis le début du Vietnam. Là, les batteries sont franchement entamées. Promis, à Bali, on regarde nos doigts de pieds devant la plage et on bulle.

En attendant, la visite de Kyoto continue avec le site du temple Toji. A voir surtout pour ses statues interdites à photographier. Vous vous consolerez avec quelques photos de l’extérieur dont une jolie pagode et un bassin prisé des tortues.

Le lendemain, on est définitivement crâmés. Conseil de famille : on se laisse aller à la guesthouse jusqu’à 15 heures, moment de l’ouverture du onsen de Funuoka.

Un pur bonheur ! Le bain dans un onsen faisait partie des incontournables de la visite au Japon. Celui-ci n’est pas naturel mais c’est bon quand même. Un espace réservé aux femmes et l’autre aux hommes, et pour cause, on profite des bains dans le plus simple appareil. Et c’est parti pour un bain chaud, un très chaud, un brûlant, un froid, un bouillonnant mais aussi un sauna et un bain extérieur. On y vient pour se relaxer, profiter des bains bien sûr mais aussi pour se laver. Assis sur un petit siège en plastique, on se récure, on se savonne pendant de longues minutes, rincé par une petite douche adaptée à la position assise. On sent une vraie culture du « onsen-purifiant ». Les enfants adorent, les parents frôlent la surchauffe mais c’est trop bon ! On sort ragaillardis et propres comme des sous neufs. Plus qu’à faire un gros dodo avant le départ pour Nara.

A une heure de train de Kyoto, voici Nara, haut lieu du tourisme japonais. Deux attractions principales justifient sa réputation. Son parc où 1200 daims se promènent en liberté parmi les touristes, et son immense temple Todai – ji abritant le plus grand bouddha du Japon, le Daibutsu-Den.

Avant de rejoindre le parc, on parcourt les allées commerciales de la ville. On est dimanche et visiblement c’est un jour de fête. Des groupes de danse djeuns se succèdent sur les scènes. Lola est fan de ces jeunes japonai(se)s qui remuent le popotin au son de la musique techno – japono – manga.

Et puis une jolie japonaise en kimono prend place sur la scène et nous gratifie d’un non moins joli morceau de piano … avant de s’abîmer un peu dans une chanson. Alexis trouvera les bons mots. « C’est bizarre, c’est grave et après c’est aigu… ». Elle reçoit néanmoins nos encouragements … pour son élégance.

Nous avançons vers le parc et effectivement on voit les daims au milieu des touristes. Des bambis à foison, les enfants sont aux anges.

Nous arrivons devant le Todai – ji, impressionnant. On retrouve toujours la même forme de bâtiment pour les temples japonais, mais celui-ci est gigantesque tout en conservant le même raffinement que ses petits frères.

A l’intérieur, les « statues » sont impressionnantes. Tout d’abord, les deux Koumokuten ou gardiens célestes, puis les deux Bosatsu ayant reçu l’illumination, et enfin au centre du temple, le fameux Daibutsu ou Grand Bouddha, une des plus grandes statues de bronze au monde (16m de hauteur, 437 tonnes de bronze et 130kg d’or). Ça le fait!

Après le Daibutsu-Den, on flâne encore plus au nord du Todai-ji et on revient vers la gare en passant par une nouvelle pagode à cinq étages et une esplanade à la mode « colonnes de Buren » mais en petit et en pierre.

Sayo – Nara (ha ha), retour à Kyoto.

Après l’or du Kinkakuji, voici l’argent du Ginkakuji (temple d’argent vous l’aurez compris…ou pas).  Si le temple est moins remarquable, les jardins en revanche sont somptueux.

On emprunte ensuite le chemin des philosophes où l’on croise des japonaises en kimono traditionnel. Le décor est absolument parfait, on est dans le « Japon zen » tel qu’on se l’imaginait.

Nous avons maintenant rendez vous avec un symbole du Japon, les geishas. Ou plutôt les maikos, des apprenties geishas qui donnent une représentation ce dimanche. On est devant la couverture de notre Lonely Planet Japon, mais en vrai ! Sans connaître ni comprendre cette tradition culturelle japonaise, on apprécie encore une fois l’extrême raffinement japonais. Le costume, le maquillage, l’allure, tout est réalisé avec une recherche de la perfection.

Pour notre dernière journée à Kyoto, on lève le pied et on flâne dans le quartier Gion. Rues pavées, allées piétonnes, boutiques d’art, maisons en bois, l’ambiance est feutrée, très agréable.

On a même la chance de croiser deux maikos qui acceptent de prendre la pose avec les enfants.

Leur démarche est très prudente, on les comprend en regardant de plus près leurs chaussures !

Notre séjour kyotoïte s’achève. Cette ville est un véritable trésor historique et culturel japonais (17 sites Unesco, excusez du peu). On n’aura vu qu’une infime partie des 1600 temples bouddhiques et quelques 400 sanctuaires shintos, mais on a vécu le Japon traditionnel tel qu’on se l’imaginait. Nous sommes fatigués mais comblés.

Changement de décor dès demain avec Hiroshima et son histoire tragique.

Publicités

4 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. bonjour les petits japonais

    en ce qui concerne la tradition des geishas j’ai un bouquin que je pourrais vous prêter. cela complètera votre séjour et le continuera quand vous serez rentrés;
    bonne visite d’hiroshima

    biz
    christine

  2. ah oui, aujourd’hui ça me plaît!! c’est comme ça que j’imaginais le vrai Japon, celui sans déjantés et sans manga 😀 mais avec des ombrelles, maikos et pagodes dans l’ambiance zen
    mais le top du top c’est les jardins, j’adore ça moi!! alors si vous pouviez chourrer quelque part un petit bon-zaï et me le ramener sain et sauf….
    je serais ravie!!
    quoi?? comment ça, pas de place???? c’est pourtant pas gros!!!

    bisous et Sayo Nara

  3. Bonjour,

    Parmi toutes ces photos magnifiques, celles du quartier Gion rendent bien l’atmosphère traditionnelle. C’est reposant « zen » par rapport à Tokyo.
    Kyoto, Nara sont donc des destinations à retenir.
    Pour Hiroshima, voici quelques prévisions météo : http://www.jma.go.jp/en/week/338.html
    A bientôt.

  4. Ouah !!! les photos rendent bien « l’ambiance Japon » telle que je l’imagine… Encore un endroit à découvrir lors de notre 2nd tour du monde !!! Je ne connaissais pas les Torii, c’est impressionnant.
    A bientôt


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :