Hanoi et notre bilan du Vietnam

20 mai 2010 à 01:57 | Publié dans Vietnam | 4 commentaires

HANOI

On avoue d’emblée, on a séché la visite d’Hanoi. Nous y sommes pourtant passés trois fois, mais la ville nous a davantage servi de transit, de préparation et de repos entre Tam Coc et la baie d’Along, la baie d’Along et Sapa, Sapa et Tokyo. A chaque fois, la fatigue et la chaleur nous ont freinés.

On s’est contenté de balades dans la vielle ville et au bord du lac Hoan Kiem. On a retrouvé le bruit et la circulation de Ho Chi Minh, mais en plus concentré…trop concentré. Un regret, le très populaire spectacle des marionnettes sur l’eau, qu’on aurait aimé voir la nuit, était complet à nos dates…

NOTRE BILAN DU VIETNAM

Le Vietnam correspond à nos premiers pas en Asie. Un bilan s’impose! On est conscients que notre seule comparaison possible est avec des pays occidentaux et le Chili. D’autres familles tourdumondistes, avec qui nous sommes en contact, ont fait le tour de l’Asie, en passant notamment par le Cambodge, la Thaïlande, le Laos, le Népal ou encore l’Inde.  Les données changent, leur recul est tout autre et leur avis sur le Vietnam forcément différent. C’est très intéressant.

Nous étions prévenu que le Vietnam n’était pas la destination la plus facile pour le touriste et que la méfiance était de rigueur. On a rencontré aucun souci particulier. On a évité au mieux les marchandages et autres tentatives d’escroqueries des agences de voyage et hôtels en nous organisant un maximum par nous-même et en empruntant le plus possible les transports publics. Un grand merci également au réseau « bons plans des tourdumondistes » et aux forums internet, de vraies mines d’informations qui facilitent énormément l’organisation.

Voici en vrac, le Vietnam comme on l’a vécu

On a aimé :

– Notre chance avec la météo. Ça nous a permis d’apprécier chacune de nos destinations. Plus on avance et plus on constate qu’une bonne météo et donc une bonne lumière est indispensable pour profiter pleinement des paysages.

– Découvrir une culture si éloignée de la nôtre.

– L’étrange contraste entre à la fois un sentiment de monotonie (d’une ville à l’autre, le « paysage » était toujours le même) et la grande diversité dans nos découvertes et nos rencontres.

– Les rencontres humaines qu’on a fait.

– La cuisine vietnamienne et pour les enfants, manger avec les baguettes.

– Le coût de la vie pour nous occidentaux.

– Être au milieu de tant de cartes postales rêvées avant ce tour du monde : la folie d’Ho Chi Minh et son balai de motos, les paysans et leurs chapeaux coniques, les femmes portant leurs panières à bout de bras, le travail dans les rizières, les paysans et leurs buffles, la couleur et la diversité des rizières (jaune dans les champs, verte dans les marais, en terrasse dans les haut-plateaux), les vélos partout dans le pays, les canotiers dans leurs barques, la vie dans le Delta du Mékong, la fameuse baie d’Along, les minorités des hauts-plateaux…Ouaouuuuh!

On a moins aimé

– Le manque de ciel. Les ciels et les horizons magnifiques qu’on connaît depuis le début de notre voyage nous ont manqué. Au Vietnam le ciel est souvent resté blanc.

– La chaleur étouffante à  Ho Chi Minh et encore davantage à Hanoi.

– La pollution, la saleté dans les rues, les déchets dans le Mékong et dans la baie d’Along.

– La côté sans-gêne des vietnamiens. Par exemple dans la rue, les enfants sont régulièrement bousculés, c’est chacun pour soi.

– Les tentatives d’arnaque et le manque total de scrupule des agences et des hôtels qui vendent des prestations aux touristes. On a intérêt à savoir ce qu’on veut et être au courant des tarifs pratiqués, sans quoi c’est perdu. C’est dommage car cela fausse l’image qu’on peut avoir des vietnamiens. A contrario, tous les gens qu’on a rencontré dans les services publics (bus et train) où les prix sont fixes, ont été adorables. On a surtout constaté ce côté négatif dans le nord du pays (comme on nous l’avait dit).

– Le manque d’espace dans les hôtels. Après les parcs, les plages, les campings et leurs « playgrounds » ou les grandes auberges avec coin cuisine, pièce à vivre et salle de jeux, l’espace restreint au Vietnam a été difficile à gérer pour les enfants.

– Les enfants ont été saoulés d’être touchés voire embrassés sans arrêt. On a constaté ça davantage dans la partie sud du pays. Les vietnamiens du nord sont plus distants.

A part ça

– On est bien content que le métier de doubleur existe en France. Au Vietnam, les doublages de films et dessins-animés sont catastrophiques. Il n’y en a pas en fait. Les voix originales sont laissées telles quelles et une seule voix vietnamienne, monocorde à souhait, repasse pas dessus en faisant tous les personnages. Assez raté comme truc (les Simpsons avec une seule voix qui s’ennuie…les enfants n’ont pas supporté). Beaucoup de films ne sont carrément pas doublés mais simplement sous-titrés. On préfère. C’est moins insupportable et permet de se familiariser avec « la musique english ».

– Le massage vietnamien manque de douceur. Stef a d’abord testé le massage du crâne, puis avec Paolo et Lola comme témoins, le massage des pieds. Au secours! Rien à voir avec le massage français visant à détendre. Au Vietnam, le « massage » consiste en fait à exercer des points de pression…très forts les points de pression. Ca ne détend pas vraiment, mais on se marre bien. On a entendu parlé de massages similaires en Thaïlande…Et ailleurs en Asie, kesako?

– Au Vietnam, les femmes sont belles et travaillent sans relâche. Admirables.

– Au Vietnam, on oublie la voiture. Ici, c’est moto, vélo ou barque.

– Internet et wifi gratuit partout dans le pays (Nouvelle Zélande si tu nous entends…).

– Les vietnamiens mangent à toute heure de la journée, assis sur des petits tabourets et en pleine rue. On a l’impression qu’ils mangent des noodles à chaque repas.

– Les vietnamiens crachent souvent dans la rue, avec des bruits de bouche assez épouvantables. Pas top.

– Au Vietnam, il n’y a pas vraiment de trottoir. Les vietnamiens y sont installés toute la journée, pour manger, faire la vaisselle dans des bassines, vendre leurs produits, discuter…Le touriste doit contourner les différents obstacles.

– Il n’y a pas non plus de règle de circulation. Quasiment pas de feux et très peu de passage piétons. Traverser la rue est tout un art car jamais aucune voiture ni aucun scooter ne s’arrête en voyant un malheureux piéton au bord de la route. Il faut s’avancer lentement mais sûrement et laisser les véhicules t’éviter. Effrayant au début, on s’adapte finalement très bien.

– 1 euro vaut 25000 dongs. C’est une sensation étrange de se retrouver avec des millions en poche pendant un mois.

– Au Vietnam, les prix ne sont pas affichés, ce qui permet de les fixer a la tête du client (enfin du touriste).

-La très grande majorité des vietnamiens parlent parfaitement bien anglais. Le français est quant à lui tout juste bredouillé, et encore.

– Chaque vietnamien a quelque chose à vendre, parfois trois fois rien, mais à toute heure de la journée. Des fruits, des livres, des souvenirs, des boissons, un tour en scooter…

– Le cure-dent est d’utilité publique. Ils sont systématiquement servis avec le repas.

– Le lait (aliment de base pour 4/5 de notre famille) est très sucré. Pas super bon mais on prend quand même. Il est très peu consommé par les vietnamiens eux-mêmes. Trop cher.

– Les Vietnamiens sont très pratiquants, bouddhistes en majorité (les pagodes sont partout).

– Le pays est en paix depuis seulement 35 ans et commence ainsi doucement à se construire. Respect.

– On prévoit de se pencher davantage sur l’histoire du pays pour comprendre notamment cette différence très nette ressentie entre le nord et le sud.

– On a envie de revoir les films « Indochine » et « L’amant » pour reconnaître les paysages et de lire des livres qui se déroulent au Vietnam pour ressentir différemment l’ambiance du pays.

– Notre découverte du Vietnam et nos échanges avec d’autres voyageurs nous ont donné envie de visiter les pays voisins…et pourquoi pas toute l’Asie!

à suivre…

Prochaine étape :  Cékankonvaoù made in Japan !!!



Publicités

4 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. En Indochine (viet nam) 1953 -1955, ce pays que j’ai découvere a 18 ans, (Marin engagé volontaire=
    En arrivant j’ai eu l’impression d’attérrir sur une autre planète, un pays merveilleux malgré la guerre qui a ravagé ce pays. Un souvenir inoubliable ….

    Notre séjour la bas, n’a pas été une partie de campagne, parfois difficile…

  2. Merci à vous pour ces aventures merveilleuses au vietman. Et comme par enchantement j’ai des clients hier qui me parlent d’un soirée organisée en faveur des enfants vietnamiens : Une assoc qui a créé une sorte d’orphelinat au Vietnam qui acceuil les enfants non scolarisés jusqu’à 6 ans et qui fonctionne quuasiment comme une école mais qui est gratuit. Donc évidement on a pu parler du vietnam et ce grace à vous.
    Comme quoi, vous êtes utiles à beaucoup de gens non.
    De gros bisous à toute la famille et nous aussi on a pris nos valises pour ce rendre avec vous au Japon (attention aux chambres d’hôtel (apparemment encore plus petites qu’au Vietnam).

  3. Bonjour,

    Ce voyage au Vietnam est vraiment superbe.
    C’est clair que le dépaysement est total et parfois brutal par rapport au mode de vie occidental.

    Voici venir le Japon bientôt, et les prévisions météo à une semaine pour la région de Tokyo : http://www.jma.go.jp/en/week/000.html

    A bientôt

  4. déjà fini????
    je suppose que si nous, on voit pas la fin du voyage vietnamien arriver, c’est bien pire pour vous!!!!
    j’ai adoré, juste à travers l’écran et vos messages, je pourrais refaire encore un petit tour du côté de chez Swan, euhhhhhhh, du côté du Vietnam je voulais dire 🙂
    Le Japon s’annonce totalement différent et je suis curieuse de voir quelle en sera votre approche!!
    alors enfilez les kimonos et c’est parti!!!
    bisous


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :