Hué

30 avril 2010 à 04:35 | Publié dans Vietnam | 2 commentaires

4 heures de bus depuis Hoi An et nous voilà à Hué. Ancienne capitale impériale du Vietnam, Hué s’étend de part et d’autre de la rivière des Parfums (Song Huong). La rive sud, autrefois enclave française, regroupe les hôtels et restaurants et la rive nord, plus tranquille, est dominée par la Citadelle. Hormis la Citadelle, les autres sites d’intérêt, tombeaux, temples et autres pagodes sont éparpillés dans la campagne environnante.

Vu la météo annoncée, on décide d’organiser dès le lendemain une virée en scooter dans les environs. On envisage dans un premier temps de se débrouiller tout seuls, puis on se ravise et on « engage » deux chauffeurs. Bien vu, cela nous permet de prendre les chemins de traverse et d’en profiter pleinement.

Départ à 8h du matin, les enfants s’éclatent déjà comme des fous. Nous sommes 4 sur un scooter et 3 sur l’autre. Ce sera la grande attraction de la journée.

Toute la journée, nous partons à la découverte de plusieurs sites.

Le pont Thanh Toan, un pont couvert japonais dont l’architecture ressemble à celui de Hoi An. Situé en pleine campagne, celui-ci a un certain charme. Une vieille femme profite du calme matinal pour y faire la sieste.

Le tombeau de l’empereur Tu Duc, qui trône au milieu de jolis bassins et jardins.

Le tombeau Khai Dinh, situé à flanc de colline.

La pagode Tu Hieu, située au cœur d’une forêt de pins et respirant l’esprit « zen ». Nous assistons en milieu de matinée à la prière des moines et élèves bouddhistes.

La pagode Thien Mu, édifiée elle aussi sur une colline et dominant la rivière des Parfums.

Le grand plaisir de cette virée reste quand même cette longue promenade en scooter à travers les chemins de campagne, les rizières (on ne s’en lasse pas), les marchés ou encore les petits villages. On est au cœur du « vrai » Vietnam et c’est ce qu’on aime avant tout. A noter deux crevaisons (une par scooter) réparées en moins de 10mn. On aurait moins fait les malins sans chauffeurs !

Alexis profite d’une pause pour apprendre à fabriquer l’encens…avec son casque!

Le virus est pris. C’est décidé, on louera des scooters pour se balader à Bali et on s’achètera un scooter en France. Sauf qu’on ne pourra circuler qu’à 2 par véhicule, c’est trop nul.

Le lendemain, on prend la direction de la Citadelle et on visite la Cité Impériale et toute la clique de temples (dont la plupart sont en rénovation) à l’intérieur. C’est beau, mais l’overdose de temples n’est pas loin. Mais c’est beau. Mais…

A Hué, on ressent aussi nos premiers agacements. A plusieurs reprises, les commerçants ambulants ne se contentent pas d’un refus poli et nous suivent sur plusieurs centaines de mètres. On constate  aussi que l’anglais est compris seulement quand ça arrange. De leur côté, les enfants ressentent  un ras le bol des caresses et des bisous. Bref, à Hué on s’est éclaté sur le scooter à sillonner les routes de campagne, pour le reste, on passe notre chemin.

Quelques anecdotes à retenir tout de même.

A Hué, on a connu deux coupures d’électricité de plusieurs heures. Après celles plus fréquentes mais moins longues à Saigon et Hoi An, on s’interroge. L’explication est toute simple : les contrats avec la Chine ne sont pas toujours bien honorés, ce qui entraîne très régulièrement des coupures nationales . Ici, aucune panique, c’est « normal », chacun possède un générateur électrique et continue à faire tourner sa boutique. Certaines coupures sont même annoncées à la TV. On vit vraiment dans un monde différent.

Comme on avait déjà pu le constater à Saigon, les pluies sont ici d’un débit et d’une puissante impressionnants. Voilà le résultat à la sortie de notre hôtel juste après une grosse averse…

Pour rejoindre Tam Coc, la « Baie d’Along terrestre », c’est parti pour une nuit en bus couchette !

Publicités

2 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. ah, à les regarder comme ça, les temples c’est super beau et pas du tout ennuyant! Mais vous avez raison! trop de temples tue les temples alors allez donc visiter quelques rizières ou autres fabriquants de nêms au poulet, on sera aussi ravi de les voir!!

    chez nous, zéro pluie, tout compte fait, je préfère encore le climat européen avec des pluies normales qui innondes un peu mais pas trop!!
    Au moins, vous n’avez pas besoin de vous laver de pieds!!
    bisous

  2. Trop bien votre blog ! ON a l’impression que c’est notre blog jumeau (sauf qu’on est bien en retard avec le notre). On s est juste croises, c est bete ! on aurait eu plein de choses a se raconter…
    A nos retours respectifs peut-être ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :