Ho Chi Minh City ou Saigon

18 avril 2010 à 01:38 | Publié dans Vietnam | 8 commentaires

Nous voilà au Vietnam , pays que nous allons découvrir durant un mois. Avant d’arriver, on s’attend à notre premier réel « choc culturel » dans une Asie que l’on ne connaît absolument pas, on est impatients. Les enfants sont plus sceptiques, la barrière de la langue et la nourriture étant de grandes questions existentielles.

Un transit à Hong Kong nous met immédiatement dans l’ambiance, nous sommes bel et bien en Asie.

A notre arrivée à Ho Chi Minh, nous décidons de nous plonger directement dans l’ambiance de la ville et de prendre le bus pour rejoindre le District 1, le quartier où nous logeons. Le billet pour 5 nous coûte 12000 dongs, soit 50 centimes d’euros!
Au bout de 5mn, on est déjà en plein film. Des voitures et des scooters par milliers s’entrecroisent dans les rues et jouent du klaxon en continu. C’est un balai incessant, ici les feux et les priorités semblent ne pas exister et le bus se faufile au mieux, en évitant les scooters qui déboulent dans tous les sens et de tous les côtés. On est scotchés.

A cela, on ajoute un bon 37 degrés et un taux d’humidité important, on étouffe. Avec le bruit, les scooters qui défilent sous nos yeux et la fatigue du voyage, les enfants s’endorment dans le bus à mi-parcours. On les réveille lorsqu’on arrive au terminus, une marche de 15mn nous attend sous un soleil de plomb pour rejoindre notre hôtel.
D’emblée, tout ce que nous avions lu ou entendu sur le Vietnam et sur Ho Chi Minh se vérifie. Nous sommes gentiment apostrophés tous les 10 mètres par un chauffeur de scooter ou de pousse-pousse nous proposant leur service et les vietnamiens regardent les enfants comme des bêtes curieuses, ils ont droit à leurs premiers sourires et leurs premières caresses sur la tête.

Nous réussissons également notre première grand défi : la traversée de rue. On profite du passage d’un couple allemand pour leur emboîter le pas et on fait comme on nous a dit : on traverse ensemble, lentement mais sans ralentir et on regarde les scooters nous éviter. Arrivés de l’autre côté, nous sommes hyper fiers, nous avons réussi!

Notre hôtel est situé en plein centre mais dans une petite ruelle au calme. La gérante parle français et est d’une gentillesse infinie, nos chambres sont spacieuses et climatisées, on se sent bien.

On est ici dans le quartier principal, celui des backpackers, des agences de tourisme et des restaurants. Nous allons tester notre premier resto en bas de l’hôtel.  Les enfants sont frileux et prennent un bon vieux plat de spaghettis, mais tiennent à essayer les baguettes. Nous on teste la cuisine locale. Quel plaisir ces odeurs et ces saveurs vietnamiennes! Les enfants lorgnent sur nos plats, c’est bon signe. Dès le lendemain, c’est gagné, ils goûtent et, alléluia, ils aiment. Nous payons l’équivalent de 6 euros pour l’ensemble, c’est tout vu, au Vietnam, fini les courses, la cuisine et la vaisselle, ce sera resto.

Dès l’après-midi, Stef part en vadrouille avec pour objectif, une plongée dans la ville et le tour des agences de tourisme afin d’organiser une excursion dans le Delta du Mékong. Paolo ne résiste pas à l’accompagner. Ils se sentent bien à déambuler dans ce brouhaha organisé et en rentrant en début de soirée, ils assistent, dans le parc situé à côté de l’hôtel, à des parties de badminton, de  Da Câu (des passes au pied avec un grand volant) et de  Câu Mây (un tennis-ballon avec un filet de volley et une balle tressée). Sports et dextérité typiquement asiatiques. On filme.

Nous consacrons nos deux journées aux visites du District 1 et du quartier Cholon. Une bonne bouffée d’air et c’est reparti dans la jungle urbaine. A nouveau, on se voit proposer les services de chauffeurs à chaque coin de rue. On ne sait pas trop si on doit répondre en anglais ou en français. L’anglais semble tout de même beaucoup plus courant et d’ailleurs très bien parlé.

On assiste avec le même regard étonné à la circulation. Aucune file n’est respectée, les voitures, les scooters, les vélos et  les pousse pousse se mélangent. Les trottoirs sont également régulièrement investis pour aller plus vite. On aperçoit souvent plusieurs enfants sur les motos avec leurs parents.


Les vélos, les motos ou les chariots transportent parfois des volumes inimaginables pour nous.

De nombreux vietnamiens portent un masque pour se protéger (des microbes, de la pollution, du soleil?). Certaines femmes utilisent également des gants qui leur recouvrent entièrement les bras. De nombreuses femmes portent le chapeau traditionnel et ce sont elles que l’on voit porter les marchandises sur le dos, puis s’installer à même le sol pour vendre leurs produits. Les hommes sont à réparer les motos. On en voit également coudre en pleine rue.

Notre passons par le marché de Ben Thanh. Ici, impossible d’échapper aux vendeurs qui nous mettent leurs produits sous notre nez et nous prennent par les bras pour nous inciter à acheter. Au marché alimentaire, nous voyons les fourneaux juste derrière les étals, à vue de tous.

Page people, nous croisons le chemin de Denis Brogniard qui à la gentillesse d’accepter une photo. Comme nous, c’est appareil photo en main qu’il arpente les allées.


Nous parcourons le circuit des différents monuments présents dans le secteur du District 1: l’opéra, la poste centrale, le palais de la réunification, la mairie, le musée d’histoire de Ho Chi Minh. Nous allons jusqu’à la pagode de l’empereur de Jade, un temple chinois.

Dans le quartier Cholon, on retrouve la même fourmilière, avec de nombreuses pagodes en prime. On passe également par le marché Binh Tay, tout aussi étonnant que le précédent.

Mais c’est bel et bien la rue qui est LE spectacle à voir ici. Tout est condensé, partout, tout le temps. Nous nous adaptons parfaitement à et ne craignons plus de traverser les rues.


Le trajet en bus de Cholon au centre est surréaliste, le bus se trouve en permanence avec sa voie encombrée de scooters qui filent à contre sens. Le klaxon marche en continu. On se croirait sur le périphérique de Los Angeles aux heures de pointe mais avec des milliers de scooters et aucune règle de circulation. C’est de la folie.

A Saigon c’est 1 scooter par vietnamien. Et aussi un petit commerce par vietnamien. Tout le monde a quelque chose à vendre. Un tour en scooter, un livre, un éventail, un bol de soupe jusqu’au commerce à la française.

C’est fatigués et du bruit plein la tête que nous rentrons le soir à l’hôtel. Il fait très chaud, jamais on aura bu autant d’eau.

On remarque un étonnant  décalage entre le bruit et l’activité incessante qui règne dans la ville et les gens qui semblent au contraire calmes et parlent avec douceur.

Certes, il est impossible de s’imaginer vivre à Ho Chi Minh, quelques jours suffisent amplement, mais c’est une expérience à vivre absolument. On est heureux de notre entrée en matière et de rejoindre prochainement des contrées plus sereines. Le Vietnam et sa culture nous attendent.

Pour la petite info, ici on lit partout Saïgon et non pas Ho Chi Minh. Un monsieur croisé dans un bus nous confirme que ce sont seulement les plus jeunes et les étrangers qui utilisent le nouveau nom, les anciens préfèrent Saïgon.

Publicités

8 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Bonjour,
    C’est avec plaisir que je lis votre recit de voyage au vietnam. Nous partons un mois le 5/7 avec nos 2 enfants. Pourriez-vous nous dire si c’est difficile de trouver des hotels avec des chambres pour 4 . Sur les sites de reservation d’hotel c’est assez rares mais peut-être que sur place on peut facilement negocier un lit supplémentaire…
    Pouvez vous nous indiquer le nom de votre hotel à HCMV ?
    Merci beaucoup et continuez bien !

  2. Merci de nous faire vivre votre merveilleux voyage, notamment au Vietnam,pays où nous avons des liens d’amitiés très forts,tant auprès de Thuy et Jean Garcia (voir commentaires de Françoise Pichon hier), que les enfants des Sampaniers de Hué que nous parrainons au travers de l’association ‘Les Enfants des Sampaniers’ présidée par Hélène Finiel

  3. bonjour,
    je suis une amie de monikouette et je vous suit depuis « le début de votre aventure » et je trouve cela vraiment GENIAL!!!!
    Je suis également l’épouse de l’ami de monikouette qui se trouve encore a cette heure ci au vietnam. Il est parti pour 3 semaines découvrir son pays d’origine…De Ho chi minh à Hanoi, il a découvert des paysages et des gens fabuleux…(nous attendons son retour avec impatience, enfin! s’il arrive à prendre l’avion demain soir).
    Faites nous « encore et encore » profiter de ces beaux paysages.
    Moi en tout cas, j’adore!!! et monikouette en sait quelque chose…
    Bon courage pour la suite de votre aventure.

  4. j’arrive en cinquième position aujourd’hui 🙂
    pas grave, comme au Vietnam, ici aussi il y a foule lol
    dotes donc, Denis Brogniard, et la prochaine fois ça sera qui?? Moundir de Koh Lanta??
    on vous attend avec impatience pour ce periple vietnamien, nous avons justement un ami qu part du Vietnam ce soir (s’il y arrive, la pauvre car avec le nuage des cendres les vols sont quelque peu perturbés) après trois semaines de voyage à travers le pays, pour y retrouver ses racines 🙂

    bisous
    à très vite!!! en tenue locale peut-être??
    surtout Charles, je le verrais bien ainsi habillé lol

  5. Bonjour,
    Je viens de prendre connaissance de votre blog grâce à Françoise Pichon. Bravo pour ce merveilleux voyage que vous nous faites faire grâce à de belles photos et des textes bien écrits. Bien sûr je vais suivre plus particulièrement votre périple vietnamien, en espérant que vous aimerez ce pays magnifique et ce peuple si attachant.
    Merci de nous faire partager tout ça.
    Bonne continuation au Vietnam et ailleurs.
    Cordialement
    Hélène Finiels

  6. bonjour,
    nous sommes des habitués du Vietnam, si vous voulez une agence sérieuse à Hué je vous propose VOYAGE AU VIETNAM Co., LTD
    Add : 3/4 rue Van Xuan, Kim Long
    ville de Hue – Vietnam
    Tel : +84 54 351 99 90/351 01 62
    Fax : +84 54 351 99 91
    Port : +84 914 01 99 83/913 60 41 94
    Web : http://www.voyage-au-vietnam.net
    : http://lessampaniersduvietnam.over-blog.org/
    E-mail : infos@voyage-au-vietnam.net
    : vanxuan.hue@dng.vnn.vn
    YH! : garcia.vietnam
    Skype : garcia.vietnam
    ils sont devenus de veritables amis et vous montre le vrai Vietnam
    Jean est français et marié a Thuy vietnamienne
    bon voyage et bonne chance, on vous suit grace à notre fille Mme loiseau Fondettes

  7. Au fait un dicton vietnamien dit : Les feux rouges, en Allemagne, c’est impératif. En Italie, c’est facultatif. Au Vietnam, c’est décoratif.

    Une question : le port de masque peut-il être un élément de « coquetterie » et donc de protection de la peau vis-à-vis du soleil?

  8. Bonjour,

    Et voici le début du périple en Asie en commençant par le Vietnam.
    Quelle différence par rapport à l’Océanie (culturelle entre autre) mais cela peut être très bénéfique. Les photos en noir et blanc ont un effet « nostalgique » mais les photos couleur mettent en valeur les couleurs splendides de la région.

    Voici quelques prévisions météo pour le vietnam, pour les jours qui viennent :
    Première source : http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en%7Cfr&u=http://www.vietnamstay.com/information/weather.htm
    Seconde source : http://weather.noaa.gov/weather/current/VVTS.html

    A bientôt


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :