Les Catlins

24 janvier 2010 à 10:19 | Publié dans Nouvelle Zélande | Un commentaire

Définitivement réconciliés avec la Nouvelle Zélande, nous reprenons la route vers le sud et les Catlins.

Changement de décor, nous quittons la montagne pour retrouver … des moutons …

…des windswept trees, dont l’air penché et mal coiffé est irrésistible…

…et une côte sauvage superbe, parfois des immenses plages de sable …

… parfois de petites criques où nous nous arrêtons pour faire trempette (juste les pieds hein, car elle est franchement froide !)

Après une traversée express d’Invercagill (circulez y’a rien à voir !) nous campons à Fortrose…

… avant de rejoindre Porpoise bay, sa colonie de pingouins aux yeux jaunes et ses Hector’s Dolphins que nous espérons apercevoir depuis la plage ! Ces dauphins sont les plus petits du monde, ils ne sont que 7000 et on ne peut les apercevoir qu’en Nouvelle Zélande.

Et notre patience est récompensée. Nous voyons le dos de quelques dauphins une première fois à notre arrivée dans l’après midi,

puis nous faisons connaissance avec le fameux yellow eyed pinguin, très différent de l’espèce vue à Punta Arenas mais tout aussi charmant. Comme vous pouvez le voir, le hip hop il maîtrise !

Stef se souvient de son footing au lever du jour à Los Angeles où 2 dauphins lui avaient fait coucou au lever du jour. Et c’est ainsi que mettons le réveil pour le lendemain matin à 6h pour nous pointer devant la plage de Porpoise Bay. Et nous sommes servis ! Les dauphins montrent d’abord leur dos et quelques minutes plus tard, en voilà deux qui sautent une première fois avant que l’un d’eux  ne nous offre un second saut magnifique.

Nous sommes seuls sur la plage à admirer le spectacle, appareil photo et surtout caméra n’ont rien manqué du spectacle. On est fous de joie d’avoir assisté à ce moment rien que pour nous plutôt que d’avoir payé une croisière organisée. On reste encore plusieurs heures dans le camping car devant la mer, à prendre le petit déjeuner puis à faire école en apercevant les dauphins de temps en temps, et enfin à jouer sur la plage  On apprécie aussi la toilette matinale d’un phoque solitaire. La veille deux lions de mer faisaient la sieste devant les enfants.

Le site de Cario Bay abrite aussi, à l’endroit même où séjournent les pingouins, une forêt pétrifiée dont on peut voir distinctement les troncs d’arbres que comme celui-ci.

Nous terminons notre visite des Catlins avec de nouvelles plages à admirer depuis la route et faisons une courte halte aux Purakaunui falls, une énième chute d’eau modeste en taille mais romantique comme une fontaine romaine.

Publicités

Un commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. bon, en effet, j’avoue que c’est moins époustoufflant que jusqu’ici!!!
    mais je serais bien à votre place quand même!!

    bisous dominicaux sous la pluie!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :