San Pedro de Atacama

20 novembre 2009 à 23:18 | Publié dans Chili | Un commentaire

Nous revoilà! Nous sommes arrivés en Patagonie, notre premier arrêt étant à Puerto Natales. Pour le moment, on est un peu fatigués, un peu perdus aussi, il faut qu’on s’organise. On passe de la chaleur du désert d’Atacama  au froid des grandes plaines, dur dur. En quelques heures ici, nous avons eu du soleil, des nuages et de la pluie (c’est connu le temps change sans arrêt) mais il fait toujours froid…Mais on vous racontera tout ça plus tard, pour le moment place à notre séjour dans le désert d’Atacama.

Le mercredi 11 novembre, après 1h45 de bus de Valparaiso à Santiago, 2h d’avion de Santiago à Calama puis à nouveau 1h30 de bus, nous voilà enfin arrivés à San Pedro de Atacama.

Ci-dessus, l’arrivée à Calama. On adore ce petit aéroport en plein désert, la sortie de l’avion nous a mis dans l’ambiance tout de suite.

Nous restons à San Pedro de Atacama un peu plus d’une semaine, de manière à profiter d’excursions à la journée tout en prenant le temps de nous acclimater en douceur à l’altitude (nous attendons la fin de notre séjour pour réaliser les excursions en haute altitude) mais aussi faire école, se reposer ou déambuler tranquillement dans ce village tant attendu depuis nos préparatifs de voyage. Quel bonheur d’être là !

San Pedro de Atacama est une oasis en plein désert d’Atacama, à 2400m d’altitude, qui ressemble à un village de western avec ses maisons d’argile et ses ruelles en terre battue. Ce village est quasiment entièrement tourné vers le tourisme, avec seulement 2000 habitants et une trentaine d’agences de tourisme et autant de petits magasins de souvenirs. Le désert d’Atacama offre des paysages d’une grande variété et d’une beauté à couper le souffle. Le village bénéficie également de la proximité des frontières bolivienne et argentine.

Les ruelles de San Pedro

Son église

Son marché

A San Pedro, nous sommes installés à l’hôtel Cabur, petit havre de paix. Tout y est parfait, si ce n’est que l’eau coule vraiment à tout petits flots pour les douches, quand toutefois l’eau coule…Mais, après un an et demi d’existence, l’Hostal Cabur s’offre un nouveau système d’eau la veille de notre départ… la fête ! En restant 8 jours ici, nous faisons office d’anciens, la moyenne du séjour étant de 3 ou 4 jours. Nous rencontrons beaucoup de jeunes voyageant seuls ou à deux, parlant parfaitement l’anglais, l’espagnol et parfois même le français. Avec notre niveau bac, nous sommes légèrement frustrés. Nous communiquons certes mais c’est beaucoup plus délicat pour tenir une conversation informelle. Au Chili, on parle beaucoup anglais, Stef mixe systématiquement anglais et espagnol dans la même phrase et face à un refus d’anglais de son interlocuteur, Charles utilise à merveille le mime. Les enfants ne perdent pas une miette de tous ces échanges, ils sont prévenus, le mieux dans la vie est d’être polyglotte ! Ils se sont sentis ici comme chez eux, comme partout, et ont été adoptés par tous… bref,un excellent séjour.

Publicités

Un commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. de la lecture! enfin!! et laquelle!
    j’ai tout lu!! et maintenant place aux commentaires!
    A San Pedro, génial,,j’adore l’ambiance, le seul truc qui me vient, vous n’y aurez pas vu Don Diego de la Vega?? on s’y croirait!
    et surtout, n’oubliez pas de faire la bise à Florent!!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :