Cékankonvaoù, le film

7 mars 2013 à 08:31 | Publié dans Divers | 7 commentaires

Et voilà le film de notre magique trip autour du monde. Purée, on referait bien un tour!

On a réussi l’exploit de condenser 11 mois de voyage en 23,41mn (quelle sélection acharnée des images!) en vue du forum des voyageurs d’ABM Poitou-Charentes et surtout pour donner envie à chacun de mettre les voiles!

On enchaine bientôt avec la version longue, histoire de ne pas avoir à choisir entre nos souvenirs…

Désolés pour la qualité de l’image en plein-écran, on a dû compresser la vidéo pour la mettre sur You tube.

Cékankonvaoù : la bande-annonce

20 janvier 2013 à 20:18 | Publié dans Divers | 2 commentaires

En vue de la participation de Stef et Paolo à la 5ème édition du forum des voyages d’ABM (Aventure du bout du Monde) du Poitou-Charentes le 10 mars 2013, notre réalisateur préféré vous présente la bande-annonce du film de notre tour du monde, actuellement en préparation.

Cékoilebilan de stef ?

26 juin 2011 à 12:44 | Publié dans Divers | 9 commentaires

Quel a été mon pays préféré, mon émotion la plus forte, mon meilleur souvenir ? Cela me paraît bien difficile et trop subjectif de faire un classement. Car un Tour du Monde, c’est avant tout une aventure humaine, on y met donc des sentiments, des émotions et plein d’ingrédients difficilement quantifiables. J’ai aimé chaque pays, chaque moment et chaque rencontre pour des raisons très variables et je dirais plutôt que j’ai savouré une multitude d’instants uniques, pendant une année magique, avec ceux que j’aime plus que tout.

Toujours est-il que j’ai vécu un rêve éveillé et que j’en mesure la chance. Je suis revenue en France sans regret et avec les pendules bien à l’heure. Je sais que j’ai de la chance de parler de ce que je veux, je mange à ma faim, j’ai la santé, une famille et des amis qui m’aiment (enfin je crois), un travail et surtout…la possibilité de vivre mes rêves.

J’ai réalisé à quel point j’aime mon pays, la campagne et ses bottes de foin, les petits villages et leurs places d’église, la Loire et ses ponts…mais aussi à quel point j’ai envie de repartir à l’aventure !

Voici ce que je retiens de ce fabuleux voyage, qui n’en finit plus de me remplir

Le voyage au long court, être dans « l’esprit voyage » pendant de longs mois, enchaîner les « ouaaahhhh » inlassablement, vivre au rythme du soleil, n’avoir qu’un sac à dos avec trois tee-shirt et deux pantalons pendant un an et ne manquer de rien, pouvoir passer en quelques jours du pays amish en Pennesylvannie au fameux « Walf of fame » d’hollywood boulevard, de la magie de l’opéra de Sydney à l’atmosphère si incroyable d’Ho Chi Minh ville, me sentir libre, pouvoir admirer de mes yeux autant de merveilles, me les rendre familières et les photographier à volonté, ne jamais me sentir fatiguée, lassée ou blasée, bien au contraire me sentir toujours en alerte et prête à m’émerveiller, avoir été à l’Ile de Pâques mon bout du monde à moi, me réveiller face à la Monument Valley et me dire « là c’est juste parfait », me répéter « c’est dingue d’être là, c’est dingue ce qu’on fait », me sentir chez moi dans les déserts de l’ouest américain, chilien ou australien, marcher dans les montagnes de Sapa au Vietnam en compagnie de Man May magnifique Dzao rouge, passer 8 heures dans un bus en Patagonie et trouver ça court, vivre une émotion incroyable à Hiroshima, voir voler des flamands roses dans le ciel chilien et sauter des dauphins dans les vagues australiennes, m’émerveiller devant les enfants heureux comme des rois à Universal Studios ou faisant des bisous aux kangourous et donner à manger aux dauphins, avoir la chance d’apercevoir les koalas accrochés à leurs arbres australiens et la baleine bleue dans les eaux Canadiennes, dormir dans les parcs d’Etat américains au milieu de nulle part et adorer ça, apprécier les ciels et les horizons comme jamais auparavant, les rencontres d’un instant, d’une heure, d’un jour ou d’un séjour et me savoir marquée à jamais, assister à un tournoi de sumos au Japon et une cérémonie religieuse à Bali, que des noms comme « Times Square, Central Park, Quebec, Montréal, Chutes du Niagara, Hollywood boulevard, Pont de San fransisco, Canyonlands,  Death Valley, Las Vegas, Grand Canyon, Monument Valley, Valparaiso, Santiago, San Pedro de Atacama, Torres del Paine, Perito Moreno, Iles chiloé, Moaïs, Ile de Pâques, Hanga Roa, Auckland, Rotorua, Sydney,  Grande Barrière de Corail, Uluru, Nouméa, Ile des Pins, Ho Chi Minh, Delta du Mékong, Baie d’Along, Kyoto, Miyajima, Geishas, Toriis japonais, Rizières de Bali » fassent partie de ma mémoire, me sentir faire partie d’une famille, celle des tourdumondistes, avoir construit ces souvenirs communs avec mes enfants, avoir le sentiment que c’était parfait, sentir que ce voyage me remplit chaque jour un peu plus, me rend si fière, avoir envie souvent d’y revenir, avoir envie toujours de repartir, me sentir forte pour réaliser mes prochains rêves…

Allez, j’ose quand même un petit classement perso qui ne veut rien dire, mais quand même…Pas forcément dans l’ordre le classement, ça dépend des jours…

Mes plus grandes émotions

1)    Après la descente du bus, nos premiers cent mètres dans les rues de San Pedro de Atacama puis notre arrivée à l’Hostal Cabur lorsque Maria nous accueille avec son « Hola Estafania »… Oh, c’est comme dans mon rêve !

2)    Lorsque je pose le pied sur le tarmac de l’aéroport, à l’ile de Pâques

Deux destinations qui me faisaient pleurer d’émotion avant même d’y aller et là je pouvais dire « j’y suis ».

Mes plus grands moments de plénitude

1) Au réveil devant la Monument Valley, seule au monde…

2) Notre randonnée dans les montagnes de Sapa vers les maisons de Man May et Phan May, deux femmes Dzao Rouge admirables

3) Mon footing matinal à Santa Monica lorsque deux dauphins m’ont suivi sur une centaine de mètres (eux étaient dans l’eau biensûr!)

4) La traversée de la baie d’Upi sur une pirogue à l’île des Pins en Nouvelle-Calédonie et nos deux jours passés tous les 5 sur une jonque dans la baie d’Along…le temps s’est arrêté à chaque fois…

Mes plus grands « c’est pas vrai, mais c’est pas vrai !! » car l’émotion  nous a pris par surprise

1) Dead Horse Point et Canyonlands dans l’ouest américain, des « ouaaaah » en 360° !

2) Voir les dauphins nous faire la surprise d’un ballet collectif dans les vagues à Byron Bay en Australie

3) Notre 1er snorkelling avec les enfants à la grande Barrière de corail en Australie

Les énoooooormes bonus pas forcément prévus au départ

1) La Grande Barrière de Corail vue du ciel en Australie

2) Le tournoi de sumo à Tokyo

3) Le joker de mes 33 ans : un cocktail avec Thelma sur l’île des Pins

Les moments où j’ai eu 12 ans et c’était trop bien

1) Notre journée de gamins sur la route 66

2) Notre arrivée à Ho Chi Minh dans le bus qui nous conduit au centre ville, ambiance incroyable !

3) Notre journée aux chutes du Niagara, schootées sous toutes les coutures

4) Notre tour de manège…enfin je veux dire notre tour en Câble-Car dans les rues de San Francisco avec tonton Olivier

5) Notre journée à 4 sur la moto à Hué au Vietnam

6) A chacune des réalisations des défis lancés par nos amis

7) J’ai eu 12 ans tout le temps en fait…

Les nuits les plus…différentes

1) Deux nuits consécutives à 5 dans la voiture à Kings Canyon dans le Centre Rouge australien (n’importe quoi…)

2) Dans le camping de Furnace Creek dans la Vallée de la mort…rien, à part nous et le désert

3) Dans le camping sauvage à Canyonlands-the Needles, on y serait restés des jours  et des jours s’il y avait eu des douches!

4) Face à Monument Valley, le must!

5) Nos 10 jours de camping lors du tour de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie : la moitié du tour à 5 dans une tente de 3-4 places (on n’avait pas froid) et quasiment à même le sol (oh, on a des os quand on se retourne!) et l’autre moitié à 4 dans les mêmes conditions + 1 dans la voiture…c’est long 10 jours…

Les RDV ratés (et encore…)

1) La Nouvelle-Zélande, qui a sûrement trop souffert de la comparaison avec l’Ouest américain et le Chili

2) La Grande Terre en Nouvelle-Calédonie (la faute à la météo ?)

 Les plus belles rencontres humaines

1) Man May et Phan May à Sapa

2) Maria à San Pedro de Atacama

3) Les voyageurs avec qui « ça l’a fait grave » : Carlos-Marcella et leurs enfants à Rapa Nui, la  famille Guironnet à Valparaiso et à Bali, Emile-Joël et leurs enfants dans l’ouest américain, Mel et Jeff en Argentine puis en Australie, Monikouette partout tout le temps même à distance

Les animaux que je suis trop contente d’avoir vu dans leur milieu naturel

La baleine bleue et les rorquals au Canada, les flamands roses dans le ciel chilien, les vicunas et autres lamas au Chili, les pingouins en Patagonie et en Nouvelle-Zélande, les lions de mer et otaries en Nouvelle-Zélande, les dauphins en Australie et en Nouvelle Calédonie, Nemo, la tortue et tous leurs copains à la grande Barrière de Corail, les kangourous et leurs cousins les wallabies, avec en prime les bébés dans la poche de leurs mamans, les koalas, les cassowaries et les geckos en Australie, la raie léopard et le tricot rayé en Nouvelle-Calédonie

Le zoo…plus jamais !

Et quelques chiffres pour les inconditionnels

1 tour du Globe d’Ouest en Est

11 mois de voyage et 326 jours de balade autour du monde

4 continents traversés (Amérique du nord, Amérique du sud, Océanie, Asie)

12  destinations principales

Des milliers de kilomètres parcourus

50 Kilos de bagages pour nous cinq

23 vols en avion + 1 hydravion pour Stef

 4 locations de camping-car et 4 de voitures

10 trains et 10 bus au long court (dont 4 de nuit)

Une trentaine de taxis,  bus de ville ou chauffeurs personnels

Une vingtaine de bateaux, barques, jonques, pirogues, kayaks

Des dizaines et des dizaines de kilomètres parcourus à pieds pour arpenter les villes sous tous les angles et faire TOUTES les balades prévues par maman, même dans les coins les plus paumés et par grosse chaleur…et très peu de plaintes déposées au final (trop trop forts mes choupinets!)

4300 mètres d’altitude, notre plus haut point atteint aux Geysers del Tatio au Chili

85,5 mètres en dessous du niveau de la mer est le plus bas à Bad Water dans la Vallée de la Mort

19 000 km,  la distance à laquelle on se trouvait de Paris en Nouvelle-Zélande

2 consultations médicales

8 euros, le prix le plus bas pour une chambre familiale (à Cat Ba dans la baie d’Along)

120 euros le prix le plus haut (à Tokyo)

326 jours de sourire aux lèvres

0 coups de cafard

2 « galères » (camping-car out 4 jours sur la côte est-américaine et notre vol retour vers la France repoussé de 8 heures)

Plus de 25 000 photos prises

42 bouquins lus (achetés, reçus, échangés, traqués…)

Près de 50 échantillons de sable récoltés dont certains sur « les plus belles plages du monde »

70 000 euros pour ce merveilleux cadeau…gloups (heureusement, ça fait 20 ans que j’économisais sur les produits de maquillage !)

1000 et une saveurs, odeurs, couleurs

Des centaines de paysages sublimes et des milliers d’images gravées en mémoire

208 posts sur le blog

543 commentaires (merci merci merci)

114 200 visites

Voilà voilà…j’avais besoin d’un bilan,  un an après notre retour (c’est mon temps de digestion à moi), juste histoire de boucler la boucle et d’en ouvrir une nouvelle.

D’ailleurs, je pars le 2 juillet pour la Grèce avec Paolo. C’était notre joker à tous les deux… le rêve continue et les projets ne manquent pas! Si vous voulez suivre mes rêves d’escapade, c’est par ici : http://stefenvadrouille.wordpress.com/

Cekankonvaoù partage son voyage

30 novembre 2010 à 16:50 | Publié dans Divers | 4 commentaires

Le mois dernier, la médiathèque de Poitiers nous envoie un mail en nous demandant si une de nos photos de voyages peut être utilisée dans le cadre du mois du film documentaire « Envie d’ailleurs » prévu en novembre.

Biensûr on accepte, d’autant plus que la photo en question représente Man May et Phan May, nos fameuses guides Dzao Rouges dans les hauts plateaux vietnamiens. Ouaaaaah, si seulement elles savaient….

Au fil de nos contacts, on se prend au jeu de se rendre sur place pour partager un peu de notre voyage. Le rendez-vous est donc pris pour le 26 novembre, après la diffusion d’un documentaire de Bernard Giraudeau sur ses voyages aux Philippines.

Pour l’anecdote, on ne verra pas le documentaire car on se perd un peu (beaucoup) dans Poitiers… Se repérer en France est bien plus compliqué qu’au Vietnam finalement!

C’est avec un réel plaisir que le temps d’une soirée, nous partageons notre voyage avec quelques personnes mordues d’ailleurs et pour la plupart également grands voyageurs.

Parmi nos rencontres d’un soir, une maman et son jeune fils ayant habités 10 ans en Nouvelle Calédonie et encore plein de nostalgie de cette île du bout du monde, quelques couples de retraités ayant des souvenirs et des projets de voyage plein la tête  mais aussi les référents d’ABM des Deux-Sèvres.

ABM (Aventure du Bout du Monde) a été une source incontournable lors de la préparation de notre tour du monde, nous avons trouvé le clin d’œil très sympa.

 

Escapade à l’Ile de Pâques

23 novembre 2010 à 16:01 | Publié dans Divers, Ile de pâques | Un commentaire


Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :